Loi de l’attraction: Basée sur les neurosciences? Synonyme de l’invocation, ad-du’a en islam?

Après avoir publié mon article sur le développement personnel, il y a quelques mois sur Facebook, plusieurs personnes y ont réagi et s’étonnaient de ma mise en garde contre la loi de l’attraction qui, selon moi, est un véritable danger pour le croyant.

Voici les objections qui ont été émises et les réponses que j’ai données. Les objections étaient suffisamment sérieuses et répandues dans les esprit pour que je prenne le temps d’y répondre et de démonter point par point tous les malentendus et idées fausses sur la loi de l’attraction, en particulier son prétendu caractère spirituel et scientifique. Je mets ici les captures d’écran des objections et recopie mes réponses.

Si vous êtres “pratiquant” de la loi de l’attraction ou si vous pensez qu’elle est sans danger, je vous invite à lire ce qui suit. Je suis ouverte à l’échange.

Cette objection renferme les 2 idées répandues sur la loi de l’Attraction.
1- qu’elle serait basée sur une réalité scientifiquement prouvée et
2- qu’elle revêt un caractère spirituel qui en fait une pratique assimilable à ad-dou’a en islam


REPONSES A L’IDEE REPANDUE CHEZ LES MUSULMANS QUE LOI DE L’ATTRACTION = AD-DOU’A


Premiers éléments de réponse

Pour répondre à vos remarques sur la loi de l’attraction, je vous renvoie à ses croyances fondamentales, à ses piliers. Et voyez comment elles sont en désaccord total avec notre foi.

1- La Loi de l’attraction se fonde sur la croyance que nos esprits n’ont aucune limite et que nous avons le pouvoir de tout créer avec notre esprit, tout ce que nous créons, sans limite…
Et c’est là que le bât blesse. C’est là que réside la 1ère contradiction fondamentale avec notre croyance religieuse.

Nous ne pouvons croire que nous détenons un attribut que Seul Allah détient. Nous sommes effectivement limités… seul notre nafs, notre ego peut nous faire croire le contraire.

Certes, les invocations peuvent changer notre destin… Mais cela ne signifie pas que c’est nous qui faisons cela, que nous changeons notre destin! C’est Allah qui décide de répondre à nos demandes et qui change notre destin… C’est Lui qui décide, pas nous, c’est Lui qui crée pas nous…

On ne peut pas faire des parallèles entre cette croyance New age et notre religion en y trouvant des similitudes avec l’invocation et se dire qu’en raison de cela, c’est sans danger. Notre foi est sans danger, pas le New age qui nous propose de nouvelles croyances!

2-  Le croyant est convaincu que parmi ses désirs et souhaits, il y en a qui peuvent lui causer du tort et qu’il doit s’en remettre à la miséricorde et à l’amour qu’ALLAH a pour lui. 
Quran al Karim le dit clairement: il y a des choses que nous désirons et qui sont un mal pour nous et d’autres que nous détestons et qui sont un bien pour nous. verset de surat al baqara 

La loi de l’attraction balaie cette croyance fondamentale en islam d’un revers de la main. 

En effet, avec la loi de l’attraction ( et le new age de façon générale) l’homme est créateur et maitre de son destin, il sait ce qui est bon pour lui et il n’a qu’à décider ce qu’il veut pour l’obtenir…
La notion d’istikhara, de Ridha pourtant essentielles en islam, puisqu’elles manifestent notre entière soumission à Allah, ces 2 notions n’ont aucune place dans la loi de l’attraction.

3- Pour conclure, je vous invite à lire et à regarder quelques infos sur ceux qui ont participé à vulgariser cette “technique” avant même le film le Secret. Le film le secret est venu diffuser très largement ce kufr tel que proposé par les Hicks.

Regardez en particulier qui sont Esther et Jerry Hicks et comment ils parlent des entités qu’ils dénomment Abraham…. et les choses vous apparaîtront tout de suite sous un nouveau jour.

Je ne veux pas mettre de lien ici, mais un simple recherche sur google sur Esther et Jerry Hicks et Abraham vous permettra de comprendre ce qu’est réellement la Loi de l’Attraction.

Deuxièmes éléments de réponse

On est d’accord. Notre prophète bien aimé SAAS nous invite, en effet, à accueillir la vérité, même si elle provient du maudit.

Mais il ne nous invite pas à pratiquer notre dîn et la vérité en lui donnant l’appellation que lui a choisi le maudit.

Le croyant pratique la prière et l’invocation de Son créateur depuis que le 1er homme et prophète existe… Je parle ici d’Adam AS bien évidemment. Et le dernier des prophètes SAAS nous a enseigné comment pratiquer de la meilleure des façons l’invocation.

Pourquoi alors appeler cela la loi de l’attraction?

Si nous nous mettions à étudier le satanisme et y trouvions quelques vérités.. et que ces vérités sont celles que l’on trouve également dans notre foi, devrions nous continuer à pratiquer ces vérités existantes dans notre foi en les rebaptisant “satanisme”???

En tant que croyant, nous pratiquons la prière et l’invocation, ces cadeaux inégalables, ces bienfaits incommensurables que nous offre notre Créateur.
Nous pouvons enrichir l’invocation, ad-dou’a par de la visualisation si cela nous semble juste et plus efficace, plus puissant ou plus fort…
Mais n’appelons pas cela la loi de l’attraction.

Cela reste et doit garder l’appellation de dou’a, d’invocation, d’imploration, d’échange avec le divin, de conscience de notre dépendance à Son égard.. etc.

Les mots sont importants, ils ont un sens et ils portent en eux une énergie que l’on ne soupçonne pas.

1- Le sens des mots pour commencer.

Le sens renferme tout un système.  Et le système que renferme les mots “Loi de l’Attraction” sont contraires à la croyance, à notre croyance. 

Ce système nous dit que nous sommes illimités et que nous pouvons ATTIRER et CREER la réalité que nous souhaitons et désirons, cela sans limite et cela juste en s’adressant à l’Univers. 

Certains peuvent se dire que l’Univers est Dieu. Et c’est ce que se disent les musulmans quand ils entendent parler de loi de l’attraction.

Mais la loi de l’attraction veut nous vendre que l’Univers, Dieu donc, est à notre service en réalisant ce que nous attendons de lui.

Dieu nous aurait créé pour être à notre service ou pour que nous l’adorions?

La loi de l’attraction veut nous vendre également que nous créons notre monde en nous adressant à un Univers doté d’une bonté illimitée et prêt à servir nos souhaits; un Univers, une matrice qui change continuellement et se transforme au fur et à mesure de nos demandes et souhaits… donc un Univers que nous créons, un Univers dénué d’intelligence et de sagesse, un Univers, un dieu (comme le pensent les croyants quand ils entendent parler de loi de l’attraction), un dieu généreux, sans aucun autre attribut de sagesse ou d’omniscience nécessaire à nous protéger du mal que contiennent nos propres désirs.

Et il y aurait ainsi un dieu créateur d’une part qui nous a créé et s’est fait la malle après… celui là, on l’oublie. Et il y aurait d’autre part un dieu généreux qui continue à nous répondre et à nous inonder de cadeaux ( et c’est encore mieux qu’un père Noel parce qu’on n’a même pas besoin d’être gentil pour recevoir ces cadeaux) …et peut-être aussi un dieu de la sagesse, un autre dieu, intelligent celui-là ou méchant, vengeur, etc.? 

Il n’y aurait donc pas un Dieu unique Créateur ET Généreux ( et tant d’autres attributs encore)? Il n’y aurait pas de Qada’ et de Qadar? 

Allah ne régit donc pas l’Univers tout comme il l’a crée, c’est l’homme qui le fait par le seul pouvoir de son esprit?

Le prophète SAAS nous aurait enseigné la croyance en un seul Dieu et au Qada’ et au Qadar et en nous disant qu’il s’agit de piliers de notre foi aqida, en vain?

Est-ce que ce système de croyances est en accord avec celui que nous a apporté notre Bien aimé prophète SAAS avec la plus grande miséricorde et le plus grand amour qui soient… pour nous…pour l’humanité… pour nous tenir éloigné et protégé du maudit,

Dans le système de croyance de la loi de l’attraction, que veut nous vendre le maudit?
Et dans notre système de croyance que nous offre le Très Miséricordieux, et que nous enseigne notre prophète Muhammad SWS? 
Dans ces deux systèmes, qui est le créateur et qui est le serviteur?
Dans ces deux systèmes qui régit créé et régit l’Univers?

Voyez comment ces 2 systèmes sont totalement opposés.

Soyons à la hauteur de cette miséricorde et de cet amour que nous accorde notre Créateur et ne rebaptisons pas une pratique bénie en lui donnant le nom que lui a choisi le maudit.


2- L’énergie que renferment les mots ensuite. 

Nous le savons, dans les mots d’Allah SWT, dans le Quran, il y a une guérison.
Dans les noms d’Allah Subhanu, dans chacun de Ses noms exaltés, il y a une énergie. Et le seul fait de répéter un de Ses noms, cela a un effet sur nous, que cela soit fait à voix haute ou intérieurement.

Les religieux guérissent avec les mots de Dieu, les sorciers détruisent et nuisent avec des formules, des successions de mots. Dans d’autres religieux et dogmes comme le bouddhisme, on croit également que des sons, justes des sons? contiennent une énergie ( les mantras qui consistent à répéter des Ôm ou d’autres sons encore, en sont l’illustration).

Les mots sont donc non seulement importants, mais ils contiennent une énergie que nous sommes très loin de soupçonner, je le répète.

Allah SWT a choisi les noms de dhikr, de dou’as, de istikhara, de ridha, etc…, et nous ne savons pas à quel point chacun de Ses mots -à Lui, qu’Il a choisi pour nous; nous ne savons pas à quel point chacun de ses mots nous procure un grand bienfait ne serait-ce qu’en le formulant dans notre esprit. 

Même si nous ne soupçonnons pas l’immensité de ce bienfait, il nous incombe, par sagesse, par humilité, par soumission et conscience de Sa bonté envers nous d’utiliser Ses mots à Lui… pas ceux que le maudit veut nous vendre!

Oui les mots sont importants!

Oui, on doit cesser de rebaptiser ad-dou’as loi de l’attraction.

Parce que la réalité pour nous croyants, c’est que nous n’attirons et ne créons rien, nous ne faisons que demander, espérer, implorer, supplier et ….Allah créé et nous donne… 

Il s’agit d’une éthique, d’un adhab de la demande, d’une méthode qui nous a été enseignée par notre bien aimé prophète SAAS. et nous pouvons y ajouter la visualisation si nous le souhaitons.

Appelez cela une loi si vous le souhaitez. Cela serait alors la loi de la prière, la loi de l’invocation, la loi d’ad-dou’a, mais surement pas la loi de l’attraction.

Nous devons rester fermement attachés à cette croyance que nous sommes en train de prier Allah, d’implorer Allah, d’espérer de Lui, pas d’attirer à nous ce que nous désirons comme nous le désirons en considérant notre Créateur comme notre serviteur!


Pour conclure sur cette idée fausse qu’ad-dou’a et loi de l’attraction sont assimilables

J’ai répondu à ……. avant de voir votre réponse. Je vous invite donc humblement à la lire.

Je rajoute également que je suis également d’accord avec vous sur tout ce que vous exposez: Les actes n’ont de valeur que par leurs intentions, c’est ce que nous enseigne notre bien aimé prophète SAAS.

Mais un acte prohibé (haram), quelle que soit notre intention, reste haram.

La Loi de l’attraction contient du kufr. On ne peut prétendre islamiser le kufr!

Qui aurait dans l’idée d’islamiser le satanisme, pour reprendre l’exemple que je donne dans la réponse faite plus haut.

Pourquoi vouloir appeler tout ce que vous exposez “Loi de l’attraction” alors que cela n’a plus rien à voir avec la Loi de l’attraction qui est à l’antipode de notre foi?

Tout ce que vous exposez là n’est rien d’autre que l’éthique de l’invocation, les piliers sur lesquels elle se fonde en islam.

Pourquoi vouloir rebaptiser l’acte du croyant conscient de sa dépendance envers son créateur, qui revient à Lui humble et repentant… pourquoi vouloir appeler les invocations et les croyances fondamentales de l’islam autrement que par la façon dont les a nommé Allah SWT lui-même??

Le faire, c’est prendre le risque d’adopter les croyances des défenseurs de la Loi de l’attraction. 
Le faire, c’est risquer de mettre en danger notre foi, de façon très insidieuse mais certaine.



REPONSE A L’IDEE REPANDUE QUE LA LOI DE L’ATTRACTION SERAIT BASEE SUR LES NEUROSCIENCES ET UNE REALITE SCIENTIFIQUE

Je finis en affirmant que, selon moi, la loi de l’attraction n’est pas un principe, un concept ou une loi de Dieu, découverte et expliquée par la science. Comme la loi de la gravité par exemple, ou les autres lois qui régissent l’univers ou le fonctionnement de la création et en particulier de l’homme et du cerveau humain. Je les appelle ici des lois divines, car c’est ainsi qu’Il a décidé que Sa création était régie.

L’homme n’attire pas à lui ce à quoi il pense constamment, c’est faux!
Que cela soit positif ou négatif.

L’homme constate et prête plus facilement attention à ce à quoi il pense constamment, ça c’est vrai… et je me souviens de la 1ère vidéo que j’ai vu d’Anthony Robbins qui l’explique simplement. 

Quand on pense constamment à la couleur rouge, on voit du rouge partout… et du coup on ne voit pas les autres couleurs. Et on s’imagine alors n’attirer que du rouge dans sa vie, alors que le rouge a toujours été là, autant que les autres couleurs. Le rouge, on ne l’a pas attiré, on y a juste prêté attention.

Quand on pense constamment à une chose, quand cela devient une obsession, que cela soit bon ou mauvais, on va mettre en oeuvre une stratégie consciente ou inconsciente pour atteindre ce résultat, mais on ne l’attire pas… On le provoque/ on le réalise…

Et encore, on ne le réalise pas toujours. 

Une personne qui a une faible estime de soi ou qui a vécu de multiples traumatismes ou qui est enfermé dans des schémas négatifs, vous pouvez la mettre pendant des heures tous les jours devant un vision board, c’est peine perdue.

Elle tentera de passer à l’action, mais n’y arrivera que modestement, voire pas du tout.
Et quelque que soit la personne, quand elle passe à l’action pour réaliser son objectif, si Allah SWT sait que ce n’est pas un bien pour elle d’obtenir ce qu’elle désire, alors, elle ne l’obtiendra pas! 

Alors? L’attraction? Loi ou pas?

Quand on demande à Allah SWT quelque chose, on n’obtient pas nécessairement ce que l’on demande… On obtient d’Allah ce qui est un bien pour nous, épreuve y compris.

Les dou’as/invocations ont leurs règles, leur éthique, nous savons qu’elles sont les conditions pour qu’elles soient exaucées, ici bas ou dans l’au delà.

Les dou’as ont leur loi!

Une loi est quelque chose d’infaillible, qui ne souffre pas de l’aléatoire. Comme les lois qui régissent le système nerveux, le système digestif, la loi de la gravité, par exemple. Est-ce que la gravité ne fonctionne que pour les uns et pas pour les autres? Quand la gravité ne fonctionne plus, c’est dans un environnement donné et cela s’applique à tous.

Une loi est quelque chose qui suit un process méthodique et qui connaît des grandes règles et des grands principes qui ne souffrent pas des fluctuations aléatoires. 
Elle peut interagir avec d’autres lois et être soumises à des conditions pour entrer en action… Mais je doute que ces conditions ce soit d’envoyer des chèques à l’Univers. 

La loi de l’attraction ne revêt aucune des qualités des lois divines.

La loi de l’attraction n’est pas une loi divine. 

La loi de l’attraction n’est pas ad-dou’a!

C’est un stratagème du maudit habillé et maquillé de science et de spiritualité pour nous détourner des piliers de notre foi.

About The Author

Amina Benchakroune

Amina Benchakroune est maman de deux enfants. Auparavant juriste, chercheur en philosophie du droit et en sciences islamiques, elle est aujourd'hui auteur, conférencière et praticienne certifiée en psychothérapie et en coaching. Depuis 10 ans, elle accompagne avec beaucoup de bonheur et de gratitude des parents et des enfants en difficulté, mais également des adultes, jeunes et moins jeunes, pour des problèmes de confiance en soi, d'apprentissage, d’addiction et des états dépressifs. Ancrée dans la spiritualité musulmane, elle a conçue de nouvelles méthodes d'accompagnement et de développement personnel et spirituel, pour rester en accord total avec notre belle religion et accompagner chaque personne à cheminer plus aisément vers Allah SWT ( avec Sa permission) Pour en savoir plus sur Amina, visitez cette page: https://familleheureuse.fr/presentation-amina